Amateurs de vin : conseils pour choisir du vin bio de qualité

Vin bio

Publié le : 05 août 20227 mins de lecture

Comme le vin a été produit depuis la nuit des temps, il fut certainement élaboré de façon bio pendant une période plus ou moins longue. Pourtant, comme les préoccupations sur la mode de production bio n’apparurent que récemment, l’appellation vin bio avec la réglementation et les cahiers de charge y afférentes ne fut reconnue qu’en 2012. Dès lors, le secteur se développa au même titre que les adeptes, et avec la multiplication des choix, se pose alors le dilemme de savoir comment faire pour reconnaître un vrai vin bio ?

Qu’est-ce qu’un vin biologique ?

Le vin biologique familièrement appelé vin bio selon le jargon populaire désigne un vin qui a été produit conformément aux principes biologiques. À cet effet, pour être reconnu comme un vin bio, la production doit remplir toutes les exigences stipulées dans le cahier de charges européen de 2012 et entrer en conformité avec le règlement y afférent. Il y est exigé que les principes de l’agriculture biologique soient respectés tant dans les vignes (en occultant pesticides, produits chimiques, engrais de synthèse…) que dans la phase de vinification. Si l’ingrédient principal, à savoir le raisin doit donc obligatoirement être certifié biologique, il en est tout autant pour les autres intrants. De ce fait, le sucre, le moût concentré ainsi que l’alcool doivent également détenir la certification biologique. Outre les certifications biologiques obligatoires, le cahier des charges prévoit également des clauses impliquant des pratiques non autorisées telles que la désalcoolisation, l’électrodialyse, la thermovinification… alors que l’ajout de soufre est toléré, mais le taux de sulfites à respecter varie selon les robes. Enfin, en dernier et non des moindres, pour prétendre au terme « vin bio », le produit ne devrait pas contenir d’OGM, être vinifié et embouteillé séparément des vins non bio et être certifié par un des organismes indépendants agréés par l’INAO. Des sites spécialisés en vin biologique comme vin-bio-ardoneo.com peuvent vous fournir de plus amples explications ainsi qu’un large catalogue en ligne pour effectuer vos achats.

Consommer un vin bio pour préserver la santé

Pour plus de précautions, les gens choisissent d’acheter un vin bio pour des raisons sanitaires. Il est avéré en effet que le vin bio préserverait non seulement la santé des clients en occultant les produits chimiques, mais également celle de l’agriculteur qui n’inhale et ne manipule pas de produits toxiques. Par ailleurs, il est avéré que le mal de crâne ressenti après la consommation de vin est dû à la présence de sulfites ajoutés pour préserver l’oxydation, le vieillissement et l’odeur des levures. Le fait de fixer un taux moindre garantirait donc au vin bio de donner moins mal à la tête. Outre la préservation de l’organisme et des effets secondaires moins ressentis, la décision d’opter pour un vin bio peut aussi résulter d’un choix gustatif. En effet, cet argument est plus surprenant que d’autres, mais à la dégustation, il semblerait que la saveur d’un vin bio serait plus intense que les vins traditionnels. Pourquoi ? Parce que le sol et la vigne exempte de produits chimiques permettraient au vin d’exprimer plus facilement ses saveurs. D’ailleurs, une étude franco-américaine publiée dans un grand journal consacré aux vins a stipulé que les vins biologiques sont plus appréciés par les consommateurs que leurs homologues dits vins conventionnels. Attention toutefois à ne pas justifier des excès par ces excuses, mais toujours en consommer raisonnablement et avec modération.

Choisir le vin bio par conviction et pour une attitude responsable

Après les préoccupations sanitaires, la consommation d’un produit bio découle souvent d’une prise de position ou d’un choix de vie écoresponsable envers la planète. Il en est autant pour le vin, puisque les premiers consommateurs sont ceux qui consomment toujours bio, soit par conviction profonde, soit pour cause d’engagement. Il faut en effet savoir que consommer du vin bio a une influence sur l’environnement et la biodiversité puisque les composants chimiques génèrent une pollution atmosphérique et perturbent de ce fait la biodiversité au sein du vignoble. En effet, le sol et la nappe phréatique s’imbibent des produits qu’on le nourrit et au fil des années, cela génère un effet d’appauvrissement. De ce fait, le fait de choisir un vin bio est une véritable prise de position dans le choix du naturel. Pour cela, il faut faire attention de bien choisir les marques, les labels et les certifications apposés, car il y a de subtiles différences entre les produits. Le vin bio est reconnaissable au label européen de l’agriculture biologique, mais il existe des labels plus exigeants comme les vins biodynamiques. Un vin biodynamique va au-delà des exigences par l’imposition de critères plus contraignantes en matière de pratiques interdites et de taux de tolérance. Enfin, il existe aussi d’autres labels comme les vins naturels qui peuvent répondre à des choix de vies radicales comme le végan.

Les critères pour le choix d’un vin bio

En premier lieu, il faut savoir que comme le choix est individuel et subjectif, il répond surtout à un ensemble de critères définis par ordre de priorité, mais le label apposé sur le produit est souvent le facteur de décision. Néanmoins, comme son homologue appelé vin traditionnel, les critères d’un bon vin bio dépendent des caractères communs qu’il partage avec son illustre parent. Ainsi, seront retenues en priorité, la région de production ou dans certains cas, le terroir précis, voire l’identification formelle du vigneron. Par la suite arrive la considération des prix et des différentes indications renseignant sur le taux d’alcool ou de sucre. Pour les initiés et qui sont plus calés en la matière, les critères seront surtout techniques et porteront sur le millésime qui renseignera l’année où la grande majorité de la récolte a été effectuée. Ensuite, on considérera le cépage, mais aussi la couleur pour savoir l’occasion de dégustation et les plats d’accompagnement. Enfin, la phase de dégustation est primordiale puisqu’avant tout, le meilleur vin est selon vous, celui qui a le meilleur goût.

Comment investir dans le vin de manière rentable et avisée ?
Les raisons pour lesquelles l’achat de vin en ligne est devenu la nouvelle norme

Plan du site