Plus le vin est vieux, meilleur il est ! Vrai ou faux ?

En matière de vin, il faut savoir que tous les vins ne sont pas faits pour entrer dans un processus de vieillissement. Par exemple, les vins de table ne peuvent être conservés très longtemps et il faut les consommer si on veut préserver leur qualité. Seuls certains vins peuvent être affinés réellement avec le temps et c’est au moment de l’achat qu’il faut vérifier ce potentiel.

Maturation et bonification des vins

Plus le vin est vieux, meilleur est-il ? La réponse et clairement non. La qualité d’un vin jeune ou vieux n’est pas déterminée par la durée de conservation et un vin vieilli n’aura pas forcément un goût délicieux. La plupart des vins sont destinés à être consommé dans les cinq années qui suivent leur mise en bouteille. Seuls les grands vins sont adaptés à se bonifier avec le temps et peuvent être dégustés pendant cinquante s’ils ont été stockés dans des conditions de maturation optimales. Malheureusement, un vin de consommation courante,  un vin de qualité moyenne ou un vin jeune ne sont pas forcément destinés à la maturation et ils ne vont pas s’améliorer par un stockage prolongé. En effet, seuls, les vins de haute qualité pourront être conservés un certain temps en tenant compte du type de vin, de son cépage et origine.

Le vieillissement du vin, un processus complexe

Comme par magie, certaines personnes soutiennent que le vin jeune ou vieux s’améliore avec l’âge ou qu’il deviendra encore meilleur. On estime que seul environ  10 % des vins rouges et au maximum 5 % des vins blancs auront meilleur goût après cinq ans comparé à la première année de leur mise en bouteille. Pour qu’un vin puisse faire l’objet d’un processus de bonification, il faut que les vignes dont il est issu soient adaptées à produire un vin que l’on pourra conserver pour une durée prolongée. Le processus chimique qui engendre le vieillissement et la maturation d’un vin est complexe. En effet, les composés moléculaires des tanins, la transformation de l’alcool, les processus d’oxydation et un certain nombre d’autres facteurs en font partie. En principe plus un vin contient de tanin, plus il est adapté à la conservation.

Les cépages, un facteur clé

Pour savoir si un vin jeune ou vieux peut être conservé, le mieux est de vous faire conseiller par un spécialiste des vins au moment de l’achat. Certains cépages sont mieux adaptés que d’autres pour produire un vin que vous pourrez conserver. Par exemple, le Cabernet Sauvignon est un vin approprié à la conservation en raison de sa haute teneur en tanin. Il faut savoir que chaque vin à un cycle de vie défini et qu’après une période de conservation précise, il atteindra un niveau de qualité maximale, une sorte de zénith, qu’il ne pourra plus dépasser. C’est notamment le cas des bons millésimes qui conservent leur qualité sur de nombreuses années.

Foires aux vins : guide en ligne
Achat de vins : profiter d’une large sélection en ligne